Ross, HA & Ian A McLaren. 1981. Absence de différence des taux de survie chez les jeunes Bruants des prés de la sous-espèce princeps. Auk 98:395-502.

Résumé (AGH; traduction Marielle Thillet): Pour comprendre le succès reproductif des animaux, il faut non seulement comprendre combien de jeunes ils produisent, mais dans quelle mesure les jeunes survivent pour un jour se reproduire à leur tour. Ceci est difficile à savoir pour la plupart des espèces, car les jeunes peuvent se retrouver n’importe où. Cependant, comme le Bruant des prés de la sous-espèce princeps niche uniquement sur l’Ile de Sable, chaque oisillon qui y nait doit y revenir pour nicher. Pour étudier le succès de survie des jeunes bruants des prés jusqu’à l’âge adulte, et pour déterminer quels individus survivent, plus de 1000 oisillons ont été bagués et recapturés à l’âge adulte entre 1976 et 1979. Les taux de survie étaient très bas (2-4% des oisillons), peut-être à cause des hivers rudes durant ces années. Les jeunes qui ont survécu étaient peut-être légèrement plus gros que les autres, mais à part ça, dans cette étude, le taux de survie n’était pas lié à la façon dont un oisillon était élevé, ou au fait qu’il grossissait bien ou pas, peut-être parce que les hivers rudes sont difficiles pour tous les oisillons.